humidité sur fenetre

Taux d’humidité chambre bébé

Les bébés sont des êtres encore fragiles qui sont particulièrement sensibles à l’atmosphère dans laquelle ils évoluent. Ils ne disposent de tous les outils qu’à un corps adulte pour lutter contre les désagréments de son environnement. Il est donc de la responsabilité des parents de leur assurer le lieu de vie le plus sain possible dans lequel ils pourront grandir en toute sécurité.
Et cela passe par une surveillance du taux d’humidité de la chambre de votre bambin. En effet, si un manque ou un trop-plein d’humidité peuvent avoir des conséquences sur des adolescents ou des adultes, celles-ci peuvent être encore plus handicapantes pour un nourrisson. Une solution à ce type de problème est d’avoir un système d’aération performant chez soi et en bon état de fonctionnement.

Désagréments chambre trop humide

Une chambre possédant une atmosphère trop humide, c’est-à-dire avec un taux hygrométrique supérieur à 60 % peut causer de multiples désagréments à votre enfant. Parmi ceux-ci l’irritation des muqueuses, des épisodes de toux, une fatigue plus importante et éventuellement des difficultés à s’endormir et d’éventuelles allergies causées par l’apparition de moisissures. De plus, des éléments de vie du bébé pourraient se retrouver abîmés. Les meubles en bois pourraient commencer à gonfler, tandis que les objets métalliques auront tendance à rouiller. Des taches d’humidité pourraient apparaître au mur et la peinture ou le papier peint pourrait s’écailler ou se décoller, ce qui n’est vraiment pas idéal pour la chambre d’un enfant en bas âge.

Désagrément chambre trop sèche

En dessous d’un taux d’humidité dans l’air de 40 %, on parlera d’une atmosphère trop sèche. Bien que ces désagréments soient bien moins connus que ceux d’un taux d’humidité trop élevé, ils sont bel et bien existants. Ainsi parmi eux il y a une déshydratation nocturne plus importante qu’à l’accoutumée qui risque de réveiller votre enfant plus souvent que d’habitude. Ces muqueuses risquent également de s’assécher plus vite, sa gorge d’être irritée et de plus, un air trop sec et le terrain idéal pour une forte production de poussière.

taux idéal

Le taux d’humidité de sa chambre est pour le bébé un élément tout aussi important que la température de celle-ci, aucun des deux n’est à négliger. L’air qu’il respire ne doit être ni trop sec ni trop saturé en humidité.En effet, une atmosphère trop humide est propice au développement de moisissures et de microbes qui pourraient venir altérer le bien-être du tout-petit en favorisant par exemple l’apparition d’allergies. Un air trop sec n’est pas mieux, car il peut provoquer l’apparition d’irritations chez le bébé, il réduit également la production de mucus qui permet d’évacuer les impuretés que l’enfant pourrait avoir respirées.
Ainsi, tandis que pour une population adulte le taux d’humidité idéale est situé entre 40 et 60%, pour le bébé, il faudrait mieux se situer dans la tranche entre 40 et 55 % en essayant d’être assez proche des 50 %.

conclusion

Bien évidemment, cet article n’est ici que pour vous donner des pistes de réflexion si vous ne possédez pas déjà l’information.Je vous conseille grandement d’en parler à votre pédiatre, qui lui est un expert dans le domaine et qui connaît votre enfant c’est là la meilleure façon d’obtenir une information 100 % sûre et adaptée à votre situation.