Infiltrations d'eau

Peinture anti moisissure

Quelle peinture sur moisissure ?

La peinture antihumidité que l’on peut aussi retrouver sous l’appellation de peinture antimoisissure est composée de résine acrylique, de poussières minérales et de latex. Sa composition lui confère une grande adhérence et résistance à l’humidité. De plus, son application permet de limiter le développement de la moisissure. Ce type de peinture est parfait pour les pièces où le taux d’humidité est élevé. En effet, elle va permettre de protéger les surfaces de l’humidité et de ses diverses conséquences sur vos murs. Selon sa composition elle pourra par exemple permettre d’éviter l’accumulation de condensation ou encore une élimination plus rapide de l’eau absorbée. Lorsque vous avez de la moisissure dans vos pièces, c’est donc le type de peinture à privilégier.

Pourquoi appliquer de la peinture anti-moisissure ?

Du fait que le rôle de cette peinture est de limiter la prolifération de la moisissure, mais également de protéger les zones où elle est appliquée contre l’humidité, elle sera particulièrement recommandée pour habiller des murs nus ou recouverts d’une peinture classique dans les pièces au fort taux hygrométrique.
Lorsque vous prévoyez d’appliquer de la peinture antihumidité sur vos murs intérieurs, il est important de prendre en compte le fait qu’elle offre à la fois des avantages, mais également des inconvénients.

Les avantages :

  • Elle sèche rapidement à l’air ambiant.
  • Elle vous prémunit des tâches causées par l’humidité.
  • Elle crée un terrain hostile pour les champignons responsables de la moisissure.
  • Elle peut contenir des produits fongicides.
  • Il est possible de choisir une peinture lessivable qui permettra un nettoyage facilité des murs.
  • Elle est adaptée à tout type de surface.

Les inconvénients :

  • Du fait de son pouvoir couvrant, elle peut masquer des problèmes d’humidité à l’intérieur du mur.
  • Il est très important de faire particulièrement attention à bien l’appliquer et à respecter le temps de séchage correctement sous peine d’un mauvais résultat final.
  • L’odeur des différents produits composant la peinture peut être désagréable lors de l’application.

Les différents types de peinture anti-moisissure

La peinture antimoisissure se divise en trois catégories principales

  • Peinture anti-humidité 
  • Peinture hydrofuge 
  • Peinture anti-moisissure thermique 

Chacun de ces types de peinture antihumidité va correspondre à un usage bien précis, il est donc important de choisir son produit avec soin.

Quelle peinture antihumidité choisir ?

  • Pour les surfaces extérieures ayant besoin de respirer afin d’évacuer l’eau qu’elles contiennent tout en étant protégées de l’humidité de l’atmosphère : peinture antihumidité.
  • Pour les surfaces intérieures sensibles aux désagréments causés par l’humidité créée par l’activité humaine comme la condensation: peinture hydrofuge.
  • Pour les surfaces froides qui ont été isolées de façon imparfaite : peinture antimoisissure thermique.

Différentes pièces où appliquer une peinture antihumidité ?

Sans grande surprise la peinture antihumidité convient parfaitement pour les pièces les plus humides de la maison. Il est donc important de l’appliquer de façon préventive ou alors après traitement des surfaces dans les endroits où les moisissures pourraient être les plus fréquentes par exemple :

  • La cuisine.
  • La cave.
  • La buanderie.
  • La salle de bains.

Quel prix pour une peinture anti-moisissure ? 

La peinture antihumidité du fait de sa composition complexe va généralement coûter plus cher qu’une peinture classique. Il faudra compter entre 15 à 60 € pour un pot. Sachez que généralement 1 l de peinture va pouvoir couvrir 10 m² de mur en monocouche et qu’il vous faudra bien souvent en appliquer deux.

Comment appliquer une peinture anti-moisissure ?

Comment peindre sur un mur avec de la moisissure ?

Avant d’envisager d’appliquer de la peinture antimoisissure sur un mur, il est essentiel de nettoyer sa surface pour retirer les défauts, les saletés, la poussière ou la moisissure qui seraient présents sur celui-ci. Ce nettoyage permet également d’éliminer les éventuels spores de champignons présents sur la surface avant d’appliquer la peinture par-dessus.

Comment traiter un mur moisi avant peinture ?

Si de la moisissure s’est déjà développée sur le mur ou si vous suspectez une apparition prochaine de celle-ci, il est recommandé d’appliquer un produit fongicide ou algicide puis de laisser sécher le mur avant application de la peinture.

Application de la peinture en elle-même

Une fois les deux étapes précédentes réalisées l’application de ce type de peinture est très simple et ne diffère en rien de l’application d’une peinture classique.Pour tout récapituler :

  • Première étape : Préparation de la surface en retirant les résidus et les diverses saletés présentes sur le mur.
  • Deuxième étape : application éventuelle d’un produit fongicide et algicide puis séchage de celui-ci.
  • Troisième étape : application de la peinture comme une peinture classique puis séchage de celle-ci à l’air ambiant.
  • Quatrième étape : application d’une seconde couche  en suivant le même mode opératoire qu’à la précédente étape. 

Et après ?

Une fois toutes ces étapes réalisées si vous remarquez une réapparition de moisissures sur votre peinture, il vous sera important de vérifier divers éléments :

  • Est-ce que votre pièce est correctement ventilée ?
  • Est-ce que vous ressentez tant ?
  • Est-ce que votre toiture est correctement isolée ?
  • Y a-t-il une fuite dans votre tuyauterie ?

En effet, la peinture anti-humidité va protéger vos surfaces de la vapeur d’eau contenue dans l’atmosphère, mais celle-ci n’est pas suffisante pour lutter contre des problèmes d’aération ou d’air vicié causé par une mauvaise ventilation.