illustration bouche aération vmc

Comment brancher VMC 2 vitesses avec arrêt

Comment brancher un interrupteur pour une VMC soi-même ?

Avoir une bonne circulation de l’air est un indispensable pour garder sa maison loin des problèmes d’humidité. Il existe de multiples solutions de la simple ouverture des fenêtres 15 minutes par jour (même en hiver) à la ventilation mécanique contrôlée. Certaines parmi celles-ci possèdent plusieurs vitesses qu’il sera possible de régler selon vos besoins.
Sachez que vous pouvez sans grande difficulté si vous êtes un peu bricoleur reliez vous-même votre VMC à un interrupteur deux vitesses pour vous permettre de facilement avoir la mainmise sur le contrôle de l’aération de votre maison et ainsi lutter au mieux contre les problèmes d’humidité dans l’atmosphère.

Comment effectuer les branchements d’un interrupteur pour VMC

Le plus important avant d’effectuer une quelconque manipulation de câbles électriques et de mettre votre installation hors tension. Faites-le directement depuis votre tableau électrique au niveau du disjoncteur lié à votre VMC, si celui-ci n’est pas clairement indiqué couper l’électricité depuis le disjoncteur général. C’est une étape très importante, l’électricité est dangereuse et chaque année elle tue des personnes partout dans le monde.
Du fait de la présence de deux vitesses sur votre VMC l’installation et les branchements de l’interrupteur seront différents de ceux d’un interrupteur classique.
Dans la plupart des cas, vous trouverez dans la boîte de votre interrupteur pour VMC un manuel d’utilisation fournie qui présentera le schéma de câblage prévu. Généralement ce câblage se fait de la façon suivante (en utilisant des fils de section 1,5 mm²) :

  • Le fil de phase (généralement noir, marron ou rouge) sera connecté sur la borne L de l’interrupteur.
  • Le fil de neutre (bleu) sera connecté sur la borne N du moteur de la VMC.
  • Le fil de terre (vert et jaune) sera connecté sur la borne dédiée du moteur de la VMC .
  • Le moteur de la VMC sera relié à l’interrupteur à l’aide de deux fils. L’un sera lié à la plus faible vitesse et l’autre à la vitesse la plus forte. Pour réaliser ce montage, il faudra se fier aux pictogrammes présents sur le bouton de commande ou à l’intérieur du moteur.

Tout le reste de l’installation, que ce soient les trous percées, l’utilisation de dominos électriques, la boîte de dérivation, le tirage et la fixation des câbles est standard. Vous n’aurez aucune autre manipulation différente à faire que pour n’importe quel travail de branchement électrique. Une fois tout ceci fait : les liaisons terminées, la boîte de dérivation fixée ainsi que l’interrupteur, vous pouvez remettre le courant et vérifier le bon fonctionnement de votre interrupteur de vitesse de VMC. Si vous remarquez le moindre dysfonctionnement avant toute vérification électrique, n’oubliez pas de couper à nouveau le courant.
N’oubliez pas également que l’électricité est régie par des normes. Ainsi selon la norme N FC 15-100 le circuit de la VMC doit être dédié et branché sur un interrupteur différentiel de type AC 30 mA protégée par un disjoncteur divisionnaire de calibre 2 A

Retrouvez ci-dessous un schéma récapitulatif vous permettant de visualiser le câblage qu’il est nécessaire de faire :